L'album " Pain, beurre et chocolat " a présidé à la création de cet espace.
Le livre met en lumière les interactions entre les milliers de professionnels qui permettront à Margaux
de déguster son goûter : une tartine de pain beurrée et quelques carrés de chocolat.
L'espace se présente sous la forme d'un planisphère de près de trois mètres de diamètre, entouré de seize mini vitrines.
En son centre, la fameuse tartine de Margaux. Le jeu consiste à relier les différents personnages, lieux, outils et matières premières de façon logique afin d'aboutir au goûter de Margaux. Des fils permettent de relier les différents protagonistes
et matériaux entre eux, tissant ainsi une toile d'araignée symbolique des liens invisibles qui unissent les millions de personnes travaillant chaque jour sur cette planète.
L'enfant aborde l'univers du travail par le biais d'un jeu faisant appel à la logique et à la réflexion.
Plusieurs dizaines de possibilités de liaisons étant offertes.
Les enfants discutent souvent du chemin le plus aisé pour aboutir à la tartine de Margaux.

Le planisphère est entouré de seize mini vitrines. On peut voir le début d'une partie en cours...

Le goûter de Margaux...

Les fils de liaison entre les vitrines. Montés sur enrouleurs, ils reprennent leur place automatiquement après la partie.

Cinq des seize mini vitrines entourant le planisphère. Du blé, du cacao, Margaux et ses parents, des moyens de transport...